Cahors**

Enserré dans un méandre du Lot et entouré de collines verdoyantes et de hautes falaises rocheuses, Cahors** conserve de précieux vestiges de son passé florissant; ses ruelles ont gardé leur charme moyenâgeux et ses monuments leur prestige... Parmi les cadurciens célèbres, le Pape Jean XXIII et les poètes Clément Marot & Olivier de Magny, mais aussi Léon Gambetta...Capitale culturelle du Quercy, Cahors est également réputée pour son grand vin ; implanté par les romains en 50 avant J.C., le vin de Cahors est l'un des plus ancien d'Europe.

 Le Boulevard Gambetta est la principale artère de la ville. Bâti sur les anciens remparts, il distingue la ville médiévale et la ville nouvelle. La vieille ville** conserve des richesse patrimoniales et architecturales importantes ; vous découvrirez, au hasard des rues, des maisons en briques et à pans de bois, à colombages et en encorbellements, un escalier extérieur en bois Louis XIII (rue St-Priest), une belle porte du 17e s. (rue Nationale), une façade de style Renaissance avec des fenêtres aux croisées sculptées (rue du docteur Bergounioux), des maisons des 14e & 16e s. aux fenêtres de style gothique (rue Lastié), la Maison de Henri IV (ou de Roaldès) de la fin du 15e s., ou encore l'église du 12e s. de la rue St-Urcisse, son portail (14e s.) et ses splendides maisons du 13e siècle.
 Le Pont Valentré**, symbole de Cahors, est un chef d'œuvre de l'art militaire moyenâgeux ; il visait à prévenir toute attaque de la part des assaillants. Ce pont, avec ses trois tours carrées reliées par 6 arches gothiques, domine la rivière du Lot de 40 mètres.
  La Cathédrale St-Etienne *, édifice roman du 11e s., marque le cœur du Vieux Cahors. Elle appartient à la famille des églises à coupoles, ainsi que l'on peut en trouver à Périgueux ou à Souillac. Son portail Nord ** du 12e s. est flamboyant. Son cloître* du 16e s. est un chef d'œuvre de l'art Renaissance.
  La Barbacane* et la Tour St-Jean* sont des vestiges des fortifications construits au 14e s. sur la ligne des remparts. La Tour St-Jean ou Tour des Pendus est bâtie sur un rocher qui domine le Lot.
  Les points de vue : le Mont-St-Cirq (vue* sur Cahors et les collines environnantes), la Croix-de-Magne (vue* sur le Causse, le cingle du Lot et Cahors), le Nord de la ville (vue** sur la Vallée du Lot et le site de Cahors), le Pont Cabessut (vue* sur le quartier haut de la ville).
  Autres sites d'intérêts : La Tour du Collège Pélegry, la Tour du Château du roi, l'Ilôt Fouillac, La Daurade, l'église St-Barthélémy, la Tour de Jean XXII, le Tour du lycée. Dans les environs de Cahors, se trouvent entres autres les châteaux de Roussillon et de Cieurac et de Mercuès.

En suivant les boucles du Lot, on découvre de très beaux villages et leurs vestiges médiévaux.

La Vallée du lot**

Né dans les Cévennes granitiques, le Lot est l'une des rivières les plus longues de France (481 km), mais surtout l'une des plus pittoresques. La rivière s'est frayé un passage entre les falaises abruptes et des villages sont apparus sur les escarpements rocheux, comme suspendus au ciel. Les pieds dans l'eau ou haut perchés, les villages de cette vallée se signalent par leur église romane, leur donjon ou leur château fort, qui font le guet.

De Figeac à Cahors

 Figeac** : ville moyenâgeuse au passé prestigieux comme en témoigne aujourd'hui l'architecture de ses hautes maisons de grès, Figeac est aussi la ville native de l'égyptologue Champollion. Compacte et ramassée, la ville garde les traces de sa grande époque, celle des pèlerins et des marchands. Le Vieux Figeac** renferme des bâtiments des 13e, 14e et 15e siècles, des tours en encorbellements, des belles portes et des escaliers d'époque. Au hasard des rues étroites et tortueuses, vous croiserez des merveilles architecturales...
A voir
 : L'Hôtel de la Monnaie* (13e s.) qui renferme un musée, N.D.-de-Pitié (décor de bois* sculpté et peint du 17e s.), la Place des Ecritures (reproduction de la Pierre de Rosette), le Musée Champollion*, la Maison de Cisteron.
  Cajarc : rendue célèbre par Pompidou qui y possédait une propriété, cette petite ville ancienne repose sur un beau cirque de falaises rougeâtres. Elle a conservé de belles maisons dont la Maison de l'Hébrardie, avec ses fenêtres gothiques, vestige de l'ancien château du 13e s.
 Le Saut de la Mounine* offre une vue** magnifique sur la Vallée du Lot.
 Le Château de Cènevières* se dresse sur une falaise et domine le Lot de plus de 70 mètres. Le donjon du 13e et les deux corps de bâtiments du 15e sont reliés par la galerie Renaissance du 16e s. Sa tour carrée fait 6 étages.
 St-Cirq-Lapopie**, situé sur un énorme escarpement rocheux surplombant le Lot et face à un cirque de hautes falaises blanches, offre l'un des plus beaux paysages de France. Ses rues étroites et en forte pente sont bordées de vieilles maisons aux toits de tuiles brunes, aux façades en encorbellement et à poutres apparentes, aux portes gothiques et aux fenêtres à meneaux de style Renaissance. A voir : l'église du 16e s. au clocher-tour trapu, le Château de la Gardette. Tout près de là, le Bancourel* promontoire rocheux dominant le Lot, dévoile les paysages de la Vallée du Lot et de St-Cirq, d'où surgit le rocher de La Popie* (vue**).
 Le Chemin de Halage du Lot* : creusé dans la falaise par nos prédécesseurs pour acheminer les marchandises, ce parcours au bord du lot est une splendide promenade.
 Autres châteaux, villages et églises : Capdenac-le-Haut (site*), St-Pierre-Toirac (église des 11e et 14e s.), le Château de Larroque-Toirac, qui dresse la haute silhouette au dessus du village et de la vallée du Lot , Montbrun, Calvignac, la petite chapelle de N.D.-de-Vêles ou encore Bouziès (le défilé des Anglais, un creux fortifié durant la guerre de Cents Ans), Laroque-des-Arcs et son célèbre aqueduc.

De Cahors à Bonaguil

 Le Château de Mercuès (14 & 15e s.), après avoir été la demeure préférée des évêques cadurciens, est aujourd'hui un hôtel de luxe qui a conservé ses beaux meubles anciens (vue* depuis le château).
 Luzech est situé dans la boucle d'un méandre du Lot. A voir : Le donjon du 13e s., la Maison des Consuls (fin 12e s.) , la chapelle des Pénitents (12e s.) , le Musée archéologique Armand-Viré, le promontoire de la Pistoule et la colline de l'Impernal (vue*).
 Puy-l'évêque, cité médiévale dont la rue Bovila expose le charme, conserve des maisons des 13e & 15e s. A voir aussi : le château d'Icharie et son donjon carré, le portail sculpté de l'église St-Sauveur.
 Montcabrier, bastide fondée en 1297 par Guy de Cabrier, préserve quelques jolis monuments anciens, dont la Maison de La Cour Royale (16e s.) et son église du 14e s.
 St-Martin-le-Redon, connu pour ses eaux curatives, offre un beau point de vue* sur le château de Bonaguil (voir ci-après).
 Le Château de Bonaguil** : Stupéfiante forteresse bâtie sur une aiguille rocheuse entre deux vallons, il est un chef-d'œuvre de l'architecture militaire de la fin des 15e & 16e siècles (13 tours).
 Autres villages & sites d'intérêts : Albas, bourgade aux rues étroites et aux maisons anciennes, le portail de l'église d'Anglars-Juillac, Bélaye, ancien fief des évêques (vue*), Grézels et son château féodal de La Coste (14 & 16e s.), Duravel (manoir du 15e s., église à tour carré des 11 & 12e siècles), le château de Caix, Castelfranc (bastide du 13e s.) et sa chapelle St-Roch, le château et la ville d'Orgeuil.

Né sur les granits de la châtaigneraie cantalienne, Le Célé, charmante rivière quercinoise, se caractérise par la vivacité de ses eaux qui filent entre les hautes falaises calcaires truffées de grottes. Au fil de la Vallée du Célé*, on découvre de magnifiques paysages, ainsi que d'importantes curiosités archéologiques et préhistoriques.

 Cabrerets, au confluent de la Sagne & du Célé, se niche dans un cirque de rochers, au pied de la falaise de Rochecourbe, à laquelle sont accrochées les ruines du château médiéval du Diable (vue* sur le site). Le château de Gontaut-Biron*, des 14e et 15e s., domine la vallée.
 Les Grottes de Pech Merle*** abritent un des plus beaux sanctuaires paléolithiques ; sur un parcours de 1200 mètres, se dévoilent les représentations de chevaux, de bisons, de mammouths, d'hommes et même des traces de pas... A voir : le Musée Amédée-Lemozi, sur la préhistoire en Quercy, la grotte de Bellevue* (concrétions coralliennes et stalactites très fins).
 La Fontaine de la Pescalerie : Site séduisant, avec une cascade et un moulin couvert de lierre.
 Cuzals* et son Musée de plein air du Quercy : y sont reconstituées sur le domaine du château les scènes traditionnelles de la vie rurale quercynoise.
 Autres sites d'intérêt : l'Abbaye bénédictine de Marcilhac-sur-Célé, Sauliac-sur-Célé, site très pittoresque qui s'accroche à une énorme falaise colorée, Espagnac-Ste-Eulalie (belles maisons aux toits pentus), le vieux bourg de St-Sulpice et son château remanié du 12e s., le château des 15e & 16e s. de Ceint-d'Eau.

Nous vous proposons des exemples de circuits pour découvrir notre région en toute liberté :

  La route des Bastides & des châteaux
 La route des Vignobles Cadurciens
 : circuit dans la Vallée des vignobles, les villages, les Châteaux –Hautesserre, Lagrezette, la Cave Coopérative de Parnac,...
 Circuit Vignoble et gastronomie : le vin de Cahors, le fromage de chèvre de Rocamadour, le Diamant Noir de Lalbenque (la truffe), la cuisine quercynoise.
La préhistoire dans le Lot & le Périgord
(Grottes de Pech Merle, le Gouffre de Padirac, le Parc préhistorique 'Prehistologia', les Grottes de Lacaves, ...) En savoir plus ...
 Circuit des cités médiévales (villes, villages & chateaux)
 
Circuit découverte du Quercy, Terre des merveilles (3 jours) En savoir plus ...
 Circuit Culture & terroir dans le Lot (8 jours) En savoir plus ...

Ces circuits peuvent être personnalisés et adaptés à vos goûts & à vos envies. Pour plus d'information, n'hésitez pas à nous contactez :

Tel. 05 65 23 71 71 – Fax. 05 65 23 71 72 – Email : agence@raynal-voyages.com

Consulter également nos pages sur Le Quercy Blanc & la Bouriane, la Dordogne, l'Aveyron, Toulouse

Retour carte